L'Eglise annonce un prochain temple de l'Afrique en Nairobi au Kenya

L'Eglise annonce un prochain temple de l'Afrique en Nairobi au Kenya

Les bénédictions du temple se répandent dans toute l'Afrique

Communiqué de presse

L'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a annoncé l’intention de construire un temple à Nairobi  au Kenya, en augmentant le nombre de temples en Afrique à huit, soit en fonctionnement ou en construction.

L'annonce du temple de Nairobi, au Kenya a été faite par le président Thomas S. Monson lors de la session du dimanche matin de la 187e Conférence générale annuelle de l'Eglise à Salt Lake City en Utah.

Il a également annoncé quatre nouveaux temples pour les autres parties du monde. 

Le Kenya regorge plus de 48 millions de personnes avec plus de 13 000 membres de l'Église. Le nouveau temple servira plus de 30 000 membres en Afrique de l'Est, une région qui comprend les territoires de la Tanzanie, du Kenya, de l'Ouganda, du Rwanda et du Burundi.

 ''J’étais rempli d’émotion pendant que le président Monson a annoncé le temple. J'ai été ravi d'entendre que nous entrons dans cette grande ère de la construction de temples en Afrique et dans d'autres nations du monde. Celui-ci est un grand jour'', a déclaré Elder KevinS. Hamilton, président de l’interrégion d’Afrique du Sud-Est après l'annonce.

Actuellement, il existe trois temples opérationnels sur le continent Africain: Aba au Nigéria; Accra au Ghana et Johannesburg en Afrique du Sud; deux sont en construction: Kinshasa en République démocratique du Congo et Durban en Afrique du Sud. Deux temples additionnels ont été annoncés récemment : Abidjan en Côte d'Ivoire et Harare au Zimbabwe. 

La construction de nouveaux temples marque la croissance rapide que l'Église est entrain de connaitre sur le continent. Pour beaucoup de gens, un voyage au temple s'est avéré être un exercice intense en raison de la nécessité de parcourir de longues distances, souvent à un coût considérable.

"C'est notre temps", a déclaré Elder Joseph W. Sitati, une Autorité générale soixante-dix du Kenya. Il a déclaré que l'annonce du temple à Nairobi était particulièrement gratifiante en raison de l'opportunité que les jeunes devraient maintenant se préparer à servir dans le temple et de bénir la vie de leurs ancêtres a travers  des ordonnances du temple. 

"Celle-ci est une nouvelle passionnante pour les jeunes, car maintenant ils ont l'opportunité de s'impliquer vraiment dans l’œuvre d'histoire familiale et d'apporter les noms de leurs ancêtres à ce temple quand il est construit. Le temps de le faire n'est pas quand le temple est construit mais maintenant. Vous devez commencer maintenant, et anticiper ce moment car ce sera un moment de grande joie ", a ajouté Elder Sitati.

Mais maintenant, la prolifération des temples est destinée à rendre les bénédictions des temples accessibles à beaucoup plus de membres de l'Église. Le temple de Johannesburg était le premier temple de l'église sur le sol Africain lorsqu'il a été officiellement ouvert vers les années 1985.

Généralement, la construction du temple peut prendre deux à quatre ans à partir du moment où le temple est annoncé par la Première Présidence. Les membres de l'Église considèrent les temples comme les maisons du Seigneur Jésus-Christ, où se déroulent les ordonnances sacrées, y compris les mariages éternels, les scellements des familles et les baptêmes pour les morts.

#KenyaTemple

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.